Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 09:13

.

 

     La Société d'Histoire et de Généalogie de Cloyes et du Pays Dunois sera heureuse de vous accueillir à sa deuxième permanence de ce mois :

 Le mercredi 19 avril 2017  

de 13h30 à 18h00 

à son local au 27bis rue Jean Chauveau

à Cloyes-sur-le-Loir

 

      L'équipe du bureau sera à votre disposition pour vous aider dans vos recherches, répondre à vos questions et partager un moment riche en convivialité.

 

   Nous serons joignables éventuellement au :

02 37 47 99 63,  en cas de besoin

sur geneacloy@orange.fr.

 

   A bientôt.

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 18:15
La chanson de Craonne
La chanson de Craonne
La chanson de Craonne
La chanson de Craonne
La chanson de Craonne

      La Chanson de Craonne (du nom du village de Craonne) est une chanson contestataire, chantée par des soldats français durant la Première Guerre mondiale, entre 1915 et 1917. Elle est connue pour avoir été entonnée par les soldats qui se sont mutinés dans une cinquantaine de régiments de l'armée française après l'offensive très meurtrière et militairement désastreuse du général NIVELLE au Chemin des Dames.

            Elle est interdite par le commandement militaire qui la censure en raison de ses paroles antimilitaristeson s'en va là-bas en baissant la tête », « nos pauvr' remplaçants vont chercher leurs tombes ») défaitistesc'est bien fini, on en a assez, personne ne veut plus marcher ») et subversives incitant à la mutineriec'est fini, nous, les troufions, on va se mettre en grève ») alors qu'une guerre est en train de se livrer sur le territoire national.

            Qu'auriez-vous fait vous qui me lisez?  On peut être un bon patriote en évitant de se faire tuer inutilement......

            Une pensée très émue à tous ces Poilus qui sont restés là-bas en obéissant à la folie de gradés non exposés!

 

Le refrain de la chanson de Craonne

 

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous des condamnés
C'est nous les sacrifiés

 

                                                                            Anyk

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 17:07

      La plupart des gens se mariaient en juin, parce qu'ils prenaient leur bain annuel en mai, et se trouvaient donc encore dans un état de fraîcheur raisonnable en juin. Mais évidemment, à cette époque, on commençait déjà à puer légèrement, et c'est pourquoi la mariée tentait de masquer un tant soit peu son odeur corporelle en portant un bouquet. C'est à cette époque qu'est née la coutume du bouquet de la mariée!

     Pour se baigner, on utilisait une grande cuve remplie d'eau très chaude. Le Maître de maison jouissait du privilège d'étrenner l'eau propre ; suivaient les fils et les autres hommes faisant partie de la domesticité, puis les femmes, et enfin les enfants. Les bébés fermaient la marche. À ce stade, l'eau était devenue si sale qu'il aurait été aisé d'y perdre quelqu'un. D'où l'expression «Jeter le bébé avec l'eau du bain » !

      En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille, sans charpente de bois. C'était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud. C'est donc dans le toit que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles). Lorsqu'il pleuvait, celui-ci devenait glissant, et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit. D'où l'expression anglaise « Il pleut des chats et des chiens ». Pour la même raison, aucun obstacle n'empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison. C'était un vrai problème dans les chambres à coucher, où les bestioles et déjections de toutes sortes s'entendaient à gâter la literie. C'est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection. Ainsi est né l'usage du ciel de lit.

extrait de La Gazette des Amis de Cloyes n°15         Anyk

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:54

       Pâques est la fête la plus importante du christianisme. Elle commémore la résurrection de Jésus, que le Nouveau Testament situe le surlendemain de la  Passion, c'est-à-dire « le troisième jour ». La solennité, précédée par la Semaine sainte, commence le dimanche de Pâques. L'expression « faire ses Pâques » signifie de faire pénitence et de communier au corps du Christ au moins une fois l'an lors des commémorations pascales.

        Le jour de Pâques est un dimanche situé à des dates variables du calendrier grégorien comprises entre le 22 mars et le 25 avril. Des dates de jours fériés et de fêtes dépendent de ce jour de Pâques, comme le lundi de Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, le lundi de Pentecôte. Le dimanche de Pâques comme tous les dimanches, est reconnu comme jour férié par tous les pays de tradition chrétienne.

          Dans les pays chrétiens, l’oeuf de Pâques est le cadeau le plus distribué le jour de Pâques ; les œufs sont apportés par les cloches de Pâques. Depuis le Jeudi saint, les cloches des églises catholiques sont silencieuses, en signe de deuil. La tradition populaire pour les enfants dit qu'elles sont parties pour Rome et qu'elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles sèment à leur passage.                                                                                                                                                                                        Laurence

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 13:09

 

Que vos arbres fleurissent et vous apportent de belles découvertes

.

 

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:33

.

 

 

       Du 6 mars au 19 mai 2017 du lundi au vendredi de 9h00 à 17h30 (16h00 le vendredi) aux Archives Départementales d'Eure-et-Loir à Chartres.

 

Exposition « Trésors d'Archives » 

 

Les Archives départementales d’Eure-et-Loir présentent une exposition rassemblant une trentaine de documents qui retracent la grande et la petite Histoire de l’Eure-et-Loir, du Moyen Âge aux années 1950.

A travers cette exposition, les Archives départementales s’attachent à montrer combien des documents rares et remarquables, trop souvent méconnus, sont mis en lumière et dévoilés pour la première fois au grand public.

Ces documents sont issus de fonds publics tels que les services de l’État (Préfecture notamment), les communes et d’autres administrations, mais peuvent aussi provenir de fonds privés : déposés par des familles, versés par des entreprises ou associations…

Habituellement conservés aux Archives départementales, ces « Trésors » sortent enfin de leurs réserves et font enfin l’objet d’une exposition pour se souvenir du passé ou redécouvrir l’Histoire.

 

Entrée gratuite.

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 20:37

.

 

     La Société d'Histoire et de Généalogie de Cloyes et du Pays Dunois est heureuse de vous accueillir en ce 1er jour du mois d'Avril à sa permanence de 13h30 à 18h00

au local situé 27bis rue Jean Chauveau à Cloyes-sur-le-Loir.

 

.

 

Non, non ce n'est pas un poisson d'Avril ....

 

L'équipe sera bien là pour vous accueillir et vous aider dans vos recherches.

A demain.

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:41

          100 ans après être Mort pour la France, le soldat Elie BOULAY du 331è Régiment d'Infanterie a enfin son inscription sur le mur de la chapelle de la nécropole de Bouchavesnes-Rancourt.

            Le 11 septembre 2016, Ginette, Nadia, Martial et André ses petits-neveux sont allés l'honorer à la cérémonie du 100è anniversaire de la Somme à Bouchavesnes où le village avait été rasé. Sur le mur de la chapelle, ils ont pu lire l'inscription du nom de ce grand oncle qui, après avoir combattu 2 ans sur Verdun, s'est retrouvé transféré fin août 1916 avec son régiment dans la Somme où il est tué le 20 septembre 1916.

              C'est avec une certaine émotion qu'ils ont lu son nom... Ils leur semblaient important que cet homme qui avait donné sa vie pour sa patrie et pour la paix, soit immortalisé à jamais pour les générations futures dans une église, lieu de foi et d'espérance.

 

extrait du numéro 20 de La Gazette des Amis de Cloyes              

Anyk TESSIER-CHASSINE

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:36

 

         Instaurées sous la Terreur, les cartes de sûreté sont avant l'heure, des cartes d'identité permettant aux habitants de Paris de circuler librement. Particularité parisienne de septembre 1792 à début 1795, tout citoyen du sexe masculin âgé de plus de quinze ans doit être muni d’une carte de sûreté qui établit son identité et lui permet de vaquer à ses occupations.

        Chaque citoyen doit se présenter, accompagné de deux témoins, à son Comité de surveillance (ou d'arrondissement après 1794). Celui-ci, après enquête, établit le document en y mentionnant l'âge, la profession, l'adresse et le lieu dont est originaire le citoyen. La délivrance de ces cartes est à la charge des 48 sections qui tiennent des registres rassemblant les informations concernant ces citoyens. C'est cette collection de près de 180.000 "Cartes de Sûreté" conservée et informatisée par la Bibliothèque Généalogique de France.

 

Extrait du n° 21 de La Gazette des Amis de Cloyes    Anyk TESSIER CHASSINE

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:24
Avançons nos montres pour être à l'heure demain

     Rappelez-vous que ce dimanche 26 mars 2017, à 2 heures du matin il sera 3 heures. Nous serons passés à l'heure d'été.

    Certains aiment cette nouvelle heure, d'autres sont contre, d'autres encore en souffrent dans leur corps. Quoiqu'il en soit, beaucoup de pays européens suivent le même procédé. Cette heure fait faire des économies d'énergie, c'est à prouver....depuis 1976 qu'on essaie de l'affirmer, avez-vous fait des économies, avez-vous engranger des bénéfices?

       Il faudra attendre octobre pour retrouver un peu de l'heure solaire!

 

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article

Accueil

  • : Le blog de Sté histoire généalogie Cloyes
  • Le blog de Sté histoire généalogie Cloyes
  • : Bonjour à vous tous ! Vous êtes sur notre site de généalogie de Cloyes.Nous vous souhaitons une bonne visite et à très vite pour d'autres nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens