Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:36
Le Loiret

           Déjà 8 jours que l’inimaginable a eu lieu : les pluies ont cessé dans mon département du Loiret. Après avoir submergé maisons, caves, jardins, usines, parkings, voitures et de nombreuses routes, dont l’autoroute A10, l’eau s’est retirée progressivement. Elle a rejoint doucement sa rivière, son canal, son bassin, son étang, le lieu où elle dort habituellement. Mais voilà : en certains endroits, villages, routes et champs sont toujours en état d’urgence. L’eau stagne, la terre, les caniveaux, mêmes les pompes ne peuvent plus l’absorber. C’est à cause de La Retrêve.

          Les français ont malheureusement découvert notre département à l’occasion de cette inondation, notre petite Venise du Gâtinais, Montargis, et tous ces beaux villages qui bordent des rivières totalement inoffensives jusque-là. Elles portent de jolis noms : le canal d’Orléans, le canal de Briare, le Loing, la Bionne, le Cosson, la Mauve, le Beuvron, l’Essonne, l’Oussance, la Dhuyetc…. et cette énigmatique Retrêve.

            Jusqu’ici je connaissais l’étang de la Retrêve de St Lye la Forêt où je vais me promener le dimanche en été. Qui aurait dit que j’allais faire connaissance avec cette rivière souterraine, « rivière fantôme » comme l’ont décrite les journaux ……à Gidy, Sougy, Coinces, villages éloignés d’au moins 15 kilomètres à vol d’oiseau de cet étang et lieux de vie de mes ancêtres.

            L’état actuel de Gidy et de ses environs laisse sans voix. Coupé en quatre, puis en deux, ce village est martyrisé par la nature, de profondes excavations apparaissent dans les champs, dans les jardins au fil des jours. On annonce le nombre de 50 maisons susceptibles de s’effondrer. Une habitante de 98 ans a été forcée de quitter sa maison le cœur brisé par cette catastrophe, elle a pourtant dû en voir durant sa longue vie !

             Sachons que cette rivière est un cours souterrain, dont le parcours est moitié en surface sèche, et le reste au fond de gouffres sous la Forêt d’Orléans. Cette dernière, gonflée comme une éponge, a refoulé son trop-plein vers ces gouffres. L’absence de relief, alliée à l'imperméabilité du sous-sol, a constitué un obstacle à l'écoulement naturel des eaux de pluie, ce qui explique que l’autoroute ait été transformée très vite en une importante rivière.

         La nature nous joue encore et toujours des tours prouvant que l’homme ne l’a pas domestiquée comme il tend à le croire !

 

                              Anyk du SHG de Cloyes-sur-le-Loir

 

 

Le Loiret

Partager cet article

Repost 0
Published by Sté histoire généalogie Cloyes
commenter cet article

commentaires

Accueil

  • : Le blog de Sté histoire généalogie Cloyes
  • Le blog de Sté histoire généalogie Cloyes
  • : Bonjour à vous tous ! Vous êtes sur notre site de généalogie de Cloyes.Nous vous souhaitons une bonne visite et à très vite pour d'autres nouvelles.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens